Quelle que soit la nature du capitalisme, depuis ses origines il fait en permanence l'objet de crise de convulsions successives. Qu’il ait été médiéval, managérial, ou depuis plus d’un quart de siècle actionnarial, c'est-à-dire, caractérisé essentiellement par un actionnariat de masse qui marque la toute puissance des divers « fonds de placement boursiers », qu’il faut satisfaire en ne conservant dans les pays riches que la conception et la vente des productions qui sont effectuées dans les pays à très faible taux de main d’œuvre pour en réduire toujours plus les coûts aux seuls bénéfices des actionnaires…

Lire la suite