Pour la réalisation des travaux Des rejets de l’ordre de 3440 tonnes de CO2 au Km. soit 172 000 tonnes de CO2 La stérilisation d’environ 500 hectares libèrerait environ 3000 tonnes fixés dans le sol par Km. soit 150 000 tonnes de CO2 L’imperméabilisation d’environ 150 hectares de sols naturels conduirait à une perte de fixation naturelle de CO2 de plus de 11 tonnes par hectare soit environ 1700 tonnes /an __La seule phase de construction c’est au minimum 322 000 tonnes de carbone.

_Qu’en serait-il pour l’exploitation. Les rejets de CO2 moyens d’un petit véhicule sont estimés à 140 grammes par Kilomètre Compte tenu du parc automobile Français et du nombre croissant de 4 X 4 et de grosses cylindrées l’estimation moyenne est de 198 grammes par Kilomètre. Pour un poids lourd on donne 260 grammes par kilomètre. Les prévisions de circulation pour l’A 45 sont de 60 000 véhicules jour dont on peut légitimement penser qu’il y aurait 25 % de poids lourds soit : 15 000 et 45 000 automobiles x 198 x 50 Km. = 445,5 tonnes jour de CO2 rejetées …15 000 poids lourds x 260 x 50 Km = 195 tonnes jours de CO2

Le total de cette estimation serait de plus de 640 tonnes jour de rejet CO2.Les chiffres de circulation prévisible sont donnés par l’étude de 2004. (Rejets de CO2 annuel, plus de 230 000 Tonnes)

Si on y rajoute les 100 kilomètres supplémentaires que constitueraient la section A 89 et le COL c’est plus de 950 000 tonnes de CO2 pour la réalisation des travaux et plus de 650 000 tonnes / an pour l’exploitation…

Pour le Bilan énergétique il suffit de se référer au document suivant :

Combien de pétrole dans une autoroute ? Un kilomètre d'autoroute = 59800 litres de pétrole Soit pour la seule A45 3 Millions de litres de pétrole Quand on pense transport, on réfléchit d'abord au carburant pour faire rouler les voitures. Mais il faut aussi compter le revêtement de la route (à refaire tous les 10 ans environ). Voici notre propre évaluation du pétrole nécessaire au revêtement d'un kilomètre d'autoroute. L'enrobé contient 4 à 6 % de bitume, un résidu du pétrole, et sa fabrication nécessite 700 MJ/tonne (il faut chauffer entre 140°C et 170°C). (Source: USIRF). Pour une autoroute de 2 x 2 voies et une épaisseur d'enrobé de 20 cm (moyenne basse), on obtient 35 tonnes de bitume et 10,8 tonnes d'équivalent pétrole pour la fabrication, soit 10, 8 x 50 km. = 540 tonnes. Sachant qu’il faut 1,59 litre de pétrole brut pour produire 0,74 litre de carburant et que la moyenne de consommation d’un véhicule, à la vitesse de 115 km/heure est de 8,6 litres au 100 km. Soit 18 litres de pétrole. La multiplication des axes routiers joue comme un aspirateur pour l’usage de l’automobile et dans le cas de l’A 45 en plus des transferts prévus de l’A47 ce serait un supplément de plus de 15 000 véhicules/jour minimum, or ces véhicules effectueront quotidiennement un Aller et Retour. En considérant ces données le coût énergétique lié à l’exploitation quotidienne serait donc de 15 000 x 18 L= 270 000 litres de pétrole par jour ou 98,55 Millions de litres de pétrole par an.

Si on y ajoute le COL (Contournement Ouest Lyonnais) l’A89 l’OL. LAND et tant d’autres réalisations plus locales auxquelles les Verts comme tous les écologistes sont y sont opposés, car écologiquement et socialement inutiles il y a de quoi s’interroger sur l’avenir des relations PS/ Verts au conseil régional…

Dans une prochaine lettre, je présenterais un bilan énergétique et carbone exhaustif pour chacun des projets soutenus ou financés en partie par la Région.

Quelques observations concernant la position du PS allié privilégié d’Europe Ecologie

Les verts et Europe Ecologie qui affirment vouloir rassembler la gauche, écoutent-ils de temps à autre les déclarations des oligarques du PS lorsqu’ils affirment leur vision de certains ’’grands projets’’ pour l’agglomération Lyonnaise et la région. Quelques exemples : Déclaration de Gérard COLLOMB au PROGRES du 7 /12/2009 concernant l’OL. LAND :…’’ La région est un partenaire important pour le Grand Lyon sur les grands dossiers tel que le grand stade ou Euronews, J.J.QEYRANNE est en accord avec moi’’…

Que dire également du conseiller régional PS. Jean Louis GAGNAIRE et de sa contribution pour les dossiers autoroutiers, en particulier A 45, COL, A 89, où soit dit en passant lors d’un vote en faveur de l’A 45, excepté les Verts et quelques élus PS, Centre et UMP l’immense majorité gauche, droite et FN ont voté pour…Voir quelques extraits de la contribution de Jean Louis GAGNAIRE :

…__’’I. REALISER UN «DIFFUSEUR » INDISPENSABLE VERS DES ITINERAIRES ALTERNATIFS A LA VALLEE DU RHONE AVEC LE CONTOURNEMENT AUTOROUTIER OUEST LYONNAIS :__ Bien qu’étant un élu ligérien, je souhaite mettre en garde sur le contresens qui consiste à considérer le contournement autoroutier de Lyon uniquement comme un prolongement indispensable aux futures autoroutes A 45 et A 89. Compte tenu de la chronologie des réalisations de ces infrastructures nouvelles, il faut au contraire penser le contournement autoroutier par l’ouest de l’agglomération de Lyon d’abord comme un diffuseur vers des itinéraires alternatifs à l’axe rhodanien.’’...'' …''’’III. ECARTER LES SOLUTIONS ALTERNATIVES PROPOSEES PAR DIVERSES ASSOCIATIONS QUI S’AVERENT INACCEPTABLES ET DANGEREUSES POUR LE SUD DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE : Si chacun peut s’accorder sur la réalisation d’axes routiers alternatifs à l'axe Rhône-Saône et notamment pour ce qui concerne le département de la Loire, la requalification de la RN 7 et de la RN 88, la prise en compte de la diagonale Chalon-sur-Saône – Roanne – Saint-Etienne, on ne peut qu’être inquiet des propositions du Collectif Rhodanien et l’Association de Sauvegarde des Coteaux du Jarez qui visent à «basculer » l’essentiel des trafics Nord - Sud à l’ouest de Rhône-Alpes sans voies autoroutières nouvelles’’….…’’En revanche, le futur maillage autoroutier à partir du COL et des autoroutes A 89 et A 45 et de la liaison Roanne – Paray-le-Monial, soulagerait efficacement les zones les plus urbanisées de l’agglomération lyonnaise et stéphanoise. Parallèlement au déclassement des voies autoroutières A 6 et A 7 dans la traversée de l’agglomération lyonnaise, il serait nécessaire de requalifier la RN 88 en voirie urbaine après le prolongement de l’autoroute A 45 de A 72 à Firminy’’…

A noter que la DTA (Directive territoriale d’Aménagement de l’Aire Métropolitaine Lyonnaise) signée GAYSSOT, BESSON et VOYNET détermine la politique d’aménagement sur un territoire qui s’étend de l’Ile D’Abeau à la région stéphanoise via l’agglomération Lyonnaise et le Nord Isère et fixe comme objectif de se poser en alternative à la région Parisienne, avec comme perspective à l’horizon 2020 d’être une agglomération de 2 500 000 habitants capable de concurrencer les autres métropoles régionales Européennes… Soit 300 00 habitants de plus qu’aujourd’hui et lorsque que COLLOMB, QEYRANNE et consorts indiquent que ces projets autoroutiers n’entraineront pas une pression de l’étalement urbain, comment peuvent ils affirmer une telle ineptie. Or, curieusement, le périmètre de la DTA s’articule autour des grands projets autoroutiers de l’agglomération Lyonnaise, A 45, A 89, COL, periph. Ouest… et de l’extension de l’aéroport Saint Exupéry…

Autrement dit hors de la circulation routière, autoroutière et de l’avion, point de salut.

On peut comprendre que les Verts et Europe Ecologie souhaitent peser davantage dans des négociations avec le PS qui est plus sensible au rapport de force politique qu’à la crise écologique et qu’ils soient à la recherche du meilleur résultat électoral, Mais annoncer avant le premier tour d’une élection qui en compte deux, que de toute façon, quoi qu’il arrive ils sont là pour rassembler à gauche…Avec ce type d’annonce qui s’ajoute à une stratégie de récupération de transfuges du PS voire du PC et d’autres à venir qui n’ont absolument pas pris conscience de la gravité de la crise écologique, demain dans les futures assemblées régionales à l’intérieur des groupes Europe Ecologie les Verts y seront minoritaires et ils auront beau montrer les dents ils n’en seront que plus ridiculisés politiquement par leur alliés de gauche…

Les Verts seraient ils tentés par le ‘’jeu du foulard’’ avec le PS